Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean de La Fontaine

à madame de la fayette - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Jean de La Fontaine





Ce billard est petit : ne l'en prisez pas moins
Je prouverai par bons témoins
Qu'autrefois
Vénus en fit faire
Un tout semblable pour son fils.
Ce plaisir occupait les
Amours et les
Ris,

Tout le peuple enfin de
Cythère.
Au joli jeu d'aimer je pourrais aisément
Comparer après tout ce divertissement,
Et donner au billard un sens allégorique :



Le but est un cœur fier ; la bille, un pauvre amant ;
La passe et les billards, c'est ce que l'on pratique
Pour toucher au plus tôt l'objet de son amour ;
Les belouses, ce sont maint périlleux détour,
Force pas dangereux, où souvent de soi-même

On s'en va se précipiter,
Où souvent un rival s'en vient nous y jeter

Par adresse et par stratagème.
Toute comparaison cloche, à ce que l'on dit :

Celle-ci n'est qu'un jeu d'esprit

Au-dessous de votre génie.
Que vous dirai-je donc pour vous plaire,
Uranie ?
Le
Faste et l'Amitié sont deux divinités
Enclines, comme on sait, aux libéralités ;
Discerner leurs présents n'est pas petite affaire :
L'Amitié donne peu, le
Faste beaucoup plus,

Beaucoup plus aux yeux du vulgaire ;
Vous jugez autrement de ces dons superflus.
Mon billard est succinct, mon billet ne l'est guère ;
Je n'ajouterai donc à tout ce long discours
Que ceci seulement, qui part d'un cœur sincère :

Je vous aime, aimez-moi toujours.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean de La Fontaine
(1621 - 1695)
 
  Jean de La Fontaine - Portrait  
 
Portrait de Jean de La Fontaine


Bibliographie

8 juillet 1621.
Naissance et baptême de Jean de La Fontaine. (Paroisse de Château-Thierry.) Son père est Charles de La Fontaine, conseiller du roi et maître des eaux et forêts, fils de bourgeois champenois. Sa mère est Françoise Pidoux de bonne maison poitevine, veuve remariée.

Biographie / Œuvres

Jean de La Fontaine passe ses premières années à Château-Thierry dans l'hôtel particulier que ses parents, Charles de La Fontaine, Maître des Eaux et Forêts et Capitaine des Chasses du duché de Château-Thierry, et Françoise Pidoux, fille du bailli de Coulommiers, ont acheté en 1617 au moment de leur mariage. Le poète gardera cette maison jusqu'en 1676. Classée monument historique en 1886, la demeu