Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean de Bosschère





Naissance: Uccle, 5 juillet 1878
Décès: Châteauroux, 17 janvier 1953

Né en Belgique à Uccle, mort à La Châtre dans l'Indre après avoir opté pour la nationalité française, cet écrivain, qui se présenta à travers toute son œuvre comme un être rebelle et un solitaire, fut l'ami d'Elskamp, de Suarès, de Pound, d'Artaud et de Miłosz. Après des études à l'Académie des beaux-arts d'Anvers, il publia ses premières proses poétiques (Beâle-Gryne, 1909 ; Dolorine et les Ombres, 1911) marquées par l'esthétisme « fin de siècle », et des essais sur le dessin, la peinture et la sculpture. Une crise morale qui l'atteignit vers 1912 le marqua profondément. À partir de 1915, il séjourna plusieurs années en Angleterre, y développant une activité de dessinateur et d'illustrateur de livres. The Closed Door (1917) et Job le Pauvre (1923), qu'il publia à Londres, présentent des vers où la quête spirituelle est donnée comme tributaire d'une révolte nécessaire. Installé en France à partir de 1926 après avoir séjourné en Italie et en Belgique, Jean De Boschère exposa ses dessins et ses tableaux et publia des romans à caractère autobiographique : Marthe et l'Enragé (1927) qui met en scène, dans un climat de cruauté et de perversion, un adolescent vivant dans la révolte et la solitude et Satan l'Obscur (1933), récit d'amours malheureuses et dramatiques qui se passent à Londres et dont le héros, sous son satanisme, cache une déchirante expérience intérieure. [ Lire la biographie de Jean de Bosschère]


Tous les poèmes de Jean de Bosschère (poésie)






Poémes

Le casseur de pierres
Escalader le piège
Labyrinthes de sagesse
Colonne baroque
Un grand cri
Amis
A peine ivre
Quand les soirs
Vain scrupule
Laisse des corolles
Au bout du sommeil
Il rebâtira plusieurs mondes
Quand le matin
Emilie
Celle qui...
Splendeur
Le détournement de la croix
Et puis enfin...
Il y a... c'est
Dans le déclin
Le jour avait été tel
Suspendue au vol du goéland
Le levain des jours
Et que j'attende
L'arbre
La joie déchirante
Tentation
Il faut ecrire cela
Joie grondante
Grande bête traquée
La mort de neptune
Requis dans son sang
Le dernier
Héritiers de l'abÎme
Globules incandescents
Nous partirions, c etait certain
Serpent aux lèvres pourpres
L' ecole de l' ivresse







Articles littéraires au sujet de Jean de Bosschère


 

Poètes contemporains Jean de Bosschère (1878 - 1953)



1000 A.D. 1805 1839 1855 1871 2019 A.D.

Auguste Barbier
(1805 - 1882)
Sully Prudhomme
(1839 - 1907)
Georges Rodenbach
(1855 - 1898)
Paul Valéry
(1871 - 1945)
 

 

Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean de Bosschère
(1878 - 1953)
 
  Jean de Bosschère - Portrait  
 
Portrait de Jean de Bosschère


Biographie

Au début de 1915, Boschère quitte la Belgique occupée pour Londres, où il lie son sort à celui des Imagistes anglo-américains : The Closed Door (1917) et Job le Pauvre (1922), parus à Londres, obéissent aux préceptes de la nouvelle école, mais disent surtout la découverte de la révolte comme progrès spirituel. Après avoir voyagé en Italie, Boschère s'installe à Paris, où paraît, en 1927, Marthe et

Chronologie jean de boschere

1878 — Naissance à Uccle, près de Bruxelles, de Jean de Boschère.
1884-1894 — La famille s'installe à Lierre dans la Campinc, époque de laquelle Boschère tirera l'un de ses grands romans : Marthe et l'Enragé.
1894 — Installation à Anvers et entrée à l'Académie des beaux-arts, en 1898.
1900-1905 — Premiers voyages à Paris.
1905-1909 — Publication d'une série d'ouvrages s

Boschere vu par...

« C'est la vie soufrée de la conscience qui remonte au jour avec ses lumignons et ses étoiles, ses tanières, son firmament, avec la vivacité d'un pur désir, avec son appel à une mort constante avoisinant la membrane de la résurrection. Jean de Boschère m'a fait. Je veux dire qu'il m'a montré combien lui et moi nous nous ressemblions et nous étions proches, et cette preuve au moment où je suis m'es

Bibliographie des oeuvres poÉtiques

Béâle-Gryne, L'Occident, 1909. Traduction en russe par M. Vezélov-sky, éditions Lazare Stoliar, Moscou, 1914.
The Closed Door, édition bilingue avec traduction anglaise par F.S. Flint, préface de May Sinclair, John I.ane. I.ondres, 1917.