Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Claude Renard

Brûlés les coqs et la résine - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Claude Renard





La terre interne est douce contre la mort.

Elle sonde ma bouche pour m'habiter.

Les femmes l'ont lavée des taches de sang.

Elles ont brûlé les coqs et la résine.

Il ne reste que le vrai feu sur leurs mains.

Ô poulpe blanc ! Ô grand corps écrit dans l'arbre !

O parole comme une orange pressée!

Chaque chiffre fait un fruit frais devant moi.

Le vent de la lune féconde mon cœur.

Je change de nuit et d'homme avec la mer.

Je prends le nom des pierres qui ressuscitent.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Claude Renard
(1922 - 2002)
 
  Jean Claude Renard  - Portrait  
 
Portrait de Jean Claude Renard


Bibliographie

Jean-Claude Renard (1922 - 2002) est un poète et écrivain prolifique français né à Toulon. Son œuvre, empreinte de mystères et de spiritualité, lui valut le Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1988 et le Prix Goncourt de la poésie en 1991. Il fut l’un des collaborateurs des Éditions du Seuil et des Éditions Casterman. Il est également l’auteur de plusieurs essais. Il entra dans le mond

Biographie