Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Réda

Roman - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Réda





Ce qu'écrivirent les enfants sur les trottoirs, signes

friables
Pour le ciel qui ne sait qu'attendre entre les marronniers,
Le vent, la pluie et tant de pas indifférents l'effacent,

mais
L'écriture secrète un jour devient lisible, et c'est
Brusque, et c'est loin dans une ville où l'ombre des

palmiers
Palpe l'asphalte des trottoirs sous la lune friable. (Alors elle s'arrête à l'angle, et de faibles remous de soie
Creusent la nuit entre la mer et l'ourlet de sa robe.
Sous le fin tremblement des cils lentement s'arrondit
Une première larme où s'incurve un bouquet de palmes ;
Et dans ce corps durci d'amour austère qui fléchit,
La précieuse soie entre la gorge et les entrailles se

déchire.)











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Réda
(1929 - ?)
 
  Jacques Réda - Portrait  
 
Portrait de Jacques Réda


Biographie / Œuvres

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Après des études inachevées de droit, il monte à Paris en 1953. Il y sera membre du comité de lecture des éditions Gallimard, avant de devenir rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1995. Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1997, il sera également récompensé de la bourse Goncourt de la poésie en 1999.