Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Réda

Matin d'octobre - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Réda





Lev
Davidovitch
Bronstein agite sa barbiche, agite
Ses mains, sa chevelure hirsute ; encore un peu, il va
Bondir de son gilet et perdre ses besicles d'érudit,
Lui qui parle aux marins de
Cronstadt taillés dans le bois

mal Équarri de
Finlande, et guère moins sensibles que
Les crosses des fusils qui font gicler la neige sale.
Il prêche,
Lev
Davidovitch, il s'époumone, alors
Que sur le plomb de la
Neva lentement les tourelles
Du croiseur
Aurora vers la façade obscure du
Palais d'Hiver se tournent.

Quel bagou ; quel ciel jaune ;
Quel poids d'histoire sur les ponts déserts où parfois

ronfle
Une voiture aux ailes hérissées de baïonnettes. À
Smolny, cette nuit, les barbes ont poussé ; les yeux,
Brûlés par le tabac et le filament des ampoules,
Chavirent,
Petrograd, devant ton crépuscule, ton silence
Où là-bas, au milieu des
Lettons appliqués et farouches,
Lev
Davidovitch prophétise, exhorte, menace, tremble
Aussi de sentir la masse immobile des siècles



Basculer sans retour, comme les canons sur leur axe,
Au bord de ce matin d'octobre.

(Et déjà
Vladimir
Ilitch en secret a rejoint la capitale ; il dormira
Plus tard, également grimé, dans un cercueil de verre,
Immobile toujours sous les bouquets et les fanfares.
Cependant
Lev
Davidovitch agite sa tignasse,
Rattrape son lorgnon,

— un peu de sang, un peu de ciel
Mexicain s'y mélangeront le dernier jour, si loin
De toi boueux octobre délirant au vent des drapeaux rouges.)











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Réda
(1929 - ?)
 
  Jacques Réda - Portrait  
 
Portrait de Jacques Réda


Biographie / Œuvres

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Après des études inachevées de droit, il monte à Paris en 1953. Il y sera membre du comité de lecture des éditions Gallimard, avant de devenir rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1995. Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1997, il sera également récompensé de la bourse Goncourt de la poésie en 1999.