Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Réda

L'habitante et le lieu - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Réda





L'âme semble un couloir où des pas hésitants résonnent,
Mais personne jamais ne vient.
Dehors, l'ombre qui

tremble
Dans les encoignures de porte et sous les escaliers,
C'est l'âme encore, quand la nuit fige le long des murs
Les flots d'eau pâle et froide où l'on est heureux de

descendre.
Et qui donc parlait de salut ou de perte pour l'âme.
Alors qu'elle est blottie en son frisson et cependant
Toujours plus dénudée au vent qui souffle en ce couloir ?
Qu'elle se cache ou rôde, écoute : elle s'égare, étant
L'habitante et le lieu d'une solitude sans nom.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Réda
(1929 - ?)
 
  Jacques Réda - Portrait  
 
Portrait de Jacques Réda


Biographie / Œuvres

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Après des études inachevées de droit, il monte à Paris en 1953. Il y sera membre du comité de lecture des éditions Gallimard, avant de devenir rédacteur en chef de la Nouvelle Revue Française de 1987 à 1995. Grand Prix de poésie de l'Académie française en 1997, il sera également récompensé de la bourse Goncourt de la poésie en 1999.