Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Chessex

Soli deo gloria - Élégie


Élégie / Poémes d'Jacques Chessex





Derrière l'église où il y avait eu lâcher de colombes

à l'Ascension
Déjà les feuilles en or volaient
Devant, l'automne entrait sous le porche

Je lisais l'inscription au panneau

Soli
Deo gloria

La solitude était terrible et légère avec les oiseaux

L'herbe folle qui luit à midi

L'oreille qui entend la cloche

Et rien ne donne appui ni courage

Rien n'arrive que la parole de l'agneau, du coq

trois fois
Soli
Deo si des choses aussi anciennes tiennent

debout
Dans le dénuement et le jugement de l'heure vide

Il y a ce qui meurt et se défait

Et revient par toutes sortes de travaux dans l'obscur

Aucun de nous ne veut entrer vivant au royaume

Ni peut comprendre l'heure du jour

Où les petits arbres flambent sur les collines

Inutilement la
Beauté souffre, un vent trop léger

se lève sur cette partie de la terre
Déjà l'automne











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Chessex
(1934 - 2009)
 
  Jacques Chessex - Portrait  
 
Portrait de Jacques Chessex


Biographie

Jacques Chessex fait ses études à Fribourg, puis à Lausanne où il entreprend des études de lettres et rédige un mémoire sur Francis Ponge. Il s'oriente ensuite vers l'enseignement du français, mais écrit dès son plus jeune âge de la poésie. Il publie en 1954 un premier recueil Le jour proche, bientôt suivi de trois autres volumes Chant de printemps, Une Voix dans la nuit, Batailles dans l'air.