Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Chessex

élégie de l'âme - Élégie


Élégie / Poémes d'Jacques Chessex





Âme, tu dois savoir

Que j'ai pensé aux autres âmes

Plutôt qu'à toi, mon âme

Comme si j'eusse à créer un vaste nombre

De circonstances possibles et de formes

Avant de songer à ma seule éternité



La mort me fera-t-elle entrer au vide pur

auquel cas je n'ai plus de destin
Ou me fondrai-je dans la lumière annoncée

et là mon âme
Sera moulue et confondue aux autres âmes dans le
Tout
Fait de toutes les âmes sans nom dans l'Un



Ou partiras-tu solitaire en voyage, âme
Dans l'Intemporel

si bien délivrée des catégories
Que je ne puis même imaginer ton chemin
Innommable si loin de moi qui suis

vue, ouïe, poids, durée
Et langue à chercher le mot juste
Alors qu'il n'y a plus de mots là où tu seras
Rien que la lumière ou le vide

ou rien
Et tu ne seras même pas le souvenir de ton nom



Tu ne seras rien et je travaille à imaginer

ce rien
En me désencombrant de toute pensée

Tu devrais savoir ces choses, âme

Et ne pas m'en vouloir de mon triste corps

Ni de ma mine distraite ou basse

Je me dis souvent que j'ai le temps

Que je penserai plus tard à toi

à l'éternité ou au vide
Surtout quand le vent fait bouger dans le noir

les grands sapins
Comme si j'étais déjà mort
Et que je les gardais en souvenir dans l'Immobile











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Chessex
(1934 - 2009)
 
  Jacques Chessex - Portrait  
 
Portrait de Jacques Chessex


Biographie

Jacques Chessex fait ses études à Fribourg, puis à Lausanne où il entreprend des études de lettres et rédige un mémoire sur Francis Ponge. Il s'oriente ensuite vers l'enseignement du français, mais écrit dès son plus jeune âge de la poésie. Il publie en 1954 un premier recueil Le jour proche, bientôt suivi de trois autres volumes Chant de printemps, Une Voix dans la nuit, Batailles dans l'air.