Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Chessex

Dans la parole de l'air - Poéme


Poéme / Poémes d'Jacques Chessex





L'air n'est pas épais, la fumée éclaire

L'heure n'écrase plus ni grain

Ni souvenir d'aucune moisson, ô moulin d'ombre

Puisque vieillir est mon lot favorable

Dans l'automne rouge où crie la pie

L'air est léger ce matin
Les fumées des feux s'élèvent dans la pluie
Rien ne pèse en vain

Il n'y a plus ni fuites de feuilles ni vieillissement dans ces réseaux sans mémoire

L'air ne parle pas des haies d'avant

La pie ne regrette plus

L'éclair de la mésange traverse un songe nommé

forêt
L'odeur des petits feux endort les paysages
Même les noms des choses passent
Comme dans les errances des sages
Et la tranquillité de l'air ou de l'eau

n'est plus en cause
Aucune grâce n'est coupable
Dans la parole de l'air sans menace
Hors de toute contradiction à défaire











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Chessex
(1934 - 2009)
 
  Jacques Chessex - Portrait  
 
Portrait de Jacques Chessex


Biographie

Jacques Chessex fait ses études à Fribourg, puis à Lausanne où il entreprend des études de lettres et rédige un mémoire sur Francis Ponge. Il s'oriente ensuite vers l'enseignement du français, mais écrit dès son plus jeune âge de la poésie. Il publie en 1954 un premier recueil Le jour proche, bientôt suivi de trois autres volumes Chant de printemps, Une Voix dans la nuit, Batailles dans l'air.