Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jacques Chessex

Chant de milady vermine - Élégie


Élégie / Poémes d'Jacques Chessex





El maintenant cette tête est à
Milady
Vermine; elle n'a plus de lèvres...



Dans pré verdoyant
Ayant chu cet ange À l'éclat des faux
Reconnut menace

Les arbres luisaient avant l'ombre
Les mouches s'étaient tues
L'intrus rêvait dans belle nature
Sur cette image apparue

Dans pré verdoyant
Songeait le déchu
Indécis, un ange À la halte basse



Si riait la mort
Dans la chair des forts
Ouvrant la blessure
Et passant les plats



O dais de verdure
Du tombeau fermé
Milady
Vermine
Attaquait la viande

Sous l'herbe si pure
Milady
Vermine
Dame de l'envers
Travaillait la chair

ô louange dure
En terre si fine
Milady
Vermine
Atteint la structure

Dans pré verdoyant
S'écœurait un ange
Mais savait que l'os
Sous toute figure
Montre polissure











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jacques Chessex
(1934 - 2009)
 
  Jacques Chessex - Portrait  
 
Portrait de Jacques Chessex


Biographie

Jacques Chessex fait ses études à Fribourg, puis à Lausanne où il entreprend des études de lettres et rédige un mémoire sur Francis Ponge. Il s'oriente ensuite vers l'enseignement du français, mais écrit dès son plus jeune âge de la poésie. Il publie en 1954 un premier recueil Le jour proche, bientôt suivi de trois autres volumes Chant de printemps, Une Voix dans la nuit, Batailles dans l'air.