Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Isaac de Benserade

Sur une coquette - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Isaac de Benserade





Une foule d'amants, que chez vous on tolère,
De vos facilités cherche à s'avantager ;
La patience même en serait en colère,
Etes-vous un butin qu'il faille partager ?



N'avez-vous rien à craindre, et rien à ménager ?
Quoi ! tous également attendent leur salaire ;
Avez-vous résolu de me faire enrager
A force de vouloir éternellement plaire ?



Enfin, si je suis las de ce que cent rivaux

Se disputent le prix qu'on doit à mes travaux,

Vous devez l'être aussi de ce qu'on en caquette ;



Votre honneur est en proie aux escrocs, aux filous ;
Et si vous excellez en l'art d'être coquette,
Je n'excelle pas moins en l'art d'être jaloux.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Isaac de Benserade
(1612 - 1691)
 
  Isaac de Benserade - Portrait  
 
Portrait de Isaac de Benserade