Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Henri Michaux

N'imaginez jamais - Poéme


Poéme / Poémes d'Henri Michaux




Le thermocautère a quelque chose de sûr, de sans réplique.
Son style est simple : «
Je te vois, je te détruis. »

Quel admirable sillon il va pouvoir tracer dans les chairs indéfendables qu'il va rencontrer!
En pleine sculpture et cette sculpture est ciselure.
Avec ardeur vous vous jetez au travail.
N'y a de gênant qu'une odeur de roussi.
Mais qu'importe!
Ce n'est pas le nez qui est à son affaire ici.
Qui a le nez créateur?
Pas moi.
On ne saurait donc pas sous ce prétexte refuser cet admirable instrument à qui veut parcourir de façon intéressante le corps humain.
Mais attention, tenez-le bien, dirigé sur le corps recherché.
Si exaltant dans le «
Je-tu », il est terrible dans le «
Tu-moi », ou même dans le «
Je-moi », si vous êtes assez faible pour vous laisser aborder et cela peut arriver.
Oh! comme cela arrive aisément!
Attention!
C'est fait! lâchez! lâchez donc!
Trop tard, le voilà qui s'attache à votre chair, qui entre dans votre cuisse où pourtant vous ne trouviez rien de trop, le voilà qui vient brûler votre propre genou, et la chaleur terrible de l'infiniment petit haut fourneau vous entre dans l'os qu'elle parcourt en un instant, le remontant d'un bond jusqu'au sommet, comme un rat affolé.

Pantin disloqué, tu t'agites, maintenant, tu t'agites dans le lit du malheur, imbécile imprudent.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Henri Michaux
(1899 - 1984)
 
  Henri Michaux - Portrait  
 
Portrait de Henri Michaux


Bibliographie

En 1922, lors de son séjour à l'hôpital consécutif à ces problèmes cardiaques, il découvre Lautréamont, dont l'oeuvre lui donne la liberté et l'étincelle créative pour écrire ses propres poèmes. « Cas de folie circulaire », fut son premier poème publié en 1922 dans la revue littéraire Le Disque Vert, dirigée par Franz Hellens. Celui-ci, fervent amateur de Michaux, ira jusqu'à le nommer co-directeu

Œuvres d'henri michaux

Henri Michaux (Namur, 24 mai 1899 - Paris, 19 octobre 1984) est un écrivain, poète et peintre d'origine belge d'expression française naturalisé français en 1955. Son œuvre est souvent rattachée au courant surréaliste, même s'il n'a pas fait partie du mouvement.

Biographie

Né le 24 mai 1899 à Namur, Henri Michaux arrive en 1924 à Paris où il côtoie les peintres surréalistes et se lie d'amitié avec Jules Supervielle et le peintre Zao Wou KI. Après avoir longuement voyagé de 1927 à 1937 en Asie et en Amérique du Sud, il se retire dans le Midi durant la guerre. Il est mort à Paris le 19 octobre 1984. Si la mescaline est en grande partie à l'origine de son œuvre pictura