Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guillevic Sphère

Variations sur un jour d'été - Poéme


Poéme / Poémes d'Guillevic Sphère





Aujourd'hui c'est l'été.
Plus rien n'est divisible.

Quelques tuiles
Et l'air chaud.

Pas de vent,
Mai3 sa loi.

L'avenir est au bord du toit,

Un peu plus près que la gouttière.

Le soleil, la lumière
Se seraient accordés,

A tel point que le toit
S'éprendrait de ses tuiles.

Si travail et courage
Ont pris de la hauteur,

Que reste-t-il à faire
A qui ne rêve pas?



Qu'il est donc blanc ce bleu
Qui s'approfondissait.

On parlerait d'un air
Du chant, d'une chanson

Où le silence aurait
Posé ses fondations.

Cave proscrite,
Cave lointaine,
Un peu présente.

Pourquoi miracle?
Un jour d'été,
Le jour d'été.

Du noir s'en vient
Le clair qu'il a.



L'air est savant,
La feuille aussi,
La tuile aussi

Et moi qui vois leur science
Et ne veux pas trembler.



Un souffle d'air
Nécessité.

L'avoir nommé :
Il est content.



Comme le jour d'été?

Comme l'endroit où la lumière
Au bord du toit trouve à parler?



Clair comme les rapports
De l'hirondelle avec son vol?



Clair comme le mot clair.

Et m'endormir après
Vous avoir vus longtemps
Qui jouez entre vous,
Ciel, toit, rameaux, gouttière
Et la bergeronnette,

M'endormir en restant
A jouer avec vous,
Aussi léger que vous,
Aussi content que vous,
Comme j'aime à dormir.

Était l'été.

Ce qui s'en dit
Est pris sur lui,
S'ajoute à lui



Pour un été
Plus accompli.

L'azur est loin
Qui m'envahit.

Quand l'été marchera
Vers son plus grand tapage,

Qu'il sera sur le point
De ne plus avancer,

Alors le prendre, nous,
Le fêter parmi nous.

Caresser l'été,
Savoir de l'été



Le poids d'allégresse
Qu'on peut supporter.



Aller dans le clair
Presque comme si
L'on était chez soi.

*

Conquérir est le mot
Qui pourrait moduler
L'espace de l'été.

La gloire serait là
Qui le réunirait

Dans un futur
Presque vécu.

Il vient de loin
Tout ce grésillement

Qui a devoir

De s'ouvrir les frontières.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Guillevic Sphère
(1907 - 1997)
 
  Guillevic Sphère - Portrait  
 
Portrait de Guillevic Sphère


La vie et l'Œuvre de guillevig

Guillevic est né à Carnac (Morbihan) le 5 août 1907.

Bibliographie

Guillevic était l'un des poètes majeurs de notre temps, avec une oeuvre dépouillée, cristalline et forte, traduite en plus de quarante langues dans 60 pays. Pour lui, la poésie permettait de maîtriser l'inquiétante étrangeté des choses. Sa langue dans de courts textes, était précise, dépouillée et travaillée au point qu'un critique avait qualifié sa poésie, d'aiguë et brillante comme un rocher bre