Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guillaume des Autelz

Entière conoissance de la beauté, effet d'amour - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Guillaume des Autelz





Chacun peut bien de cette autre
Diane
La beauté voir jointe à la chasteté
Mais je suis seul qui voy la
Sainteté
Du clair esprit par le corps diaphane :

Par ce corps là, non pas corps, mais le fane
D'une nouvelle et haute deité,
Fane, lequel (impie iniquité!)
L'irreverente ignorance prophane.



Donc moy qui suis de si belle lumière
Illuminé, et voy par la verrière,
Nue, sans voile, et sans fard la vertu,



Dévotement, en basse révérence
Religieux, j'adore ta presense,
O mon idole, à tes piedz abbatu.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Guillaume des Autelz
(1529 - 1581)
 
  Guillaume des Autelz - Portrait  
 
Portrait de Guillaume des Autelz