Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guillaume des Autelz

Du nom de sa sainte, imitation de petrarque - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Guillaume des Autelz





Quand à mes vers je veux matière élire
Ma fantaisie au fin commencement
Du nom, lequel je ly dévotement
DE ce saint nom me commende d'écrire :



Mais quand je vien à un peu après lire
Elle me chante alors tout autrement,
N'y touche pas (dit elle) follement,
N'Y touche pas, ta main n'y peut suffire :



Puis quand j'en veux davantage savoir,
Et la raison qui m'oste ceste grâce,
ZEle tu as (dit elle) sans pouvoir :



Ce dieu que chef des
Muses nous tenons
Avec
Phebus, puniroit ton audace
Irreverente au plus saint de ses noms.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Guillaume des Autelz
(1529 - 1581)
 
  Guillaume des Autelz - Portrait  
 
Portrait de Guillaume des Autelz