Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Guillaume des Autelz

De la perseverance de son amour - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Guillaume des Autelz





Ce grand
Amour qui au beau de ma dame,
De mon esprit les yeux va conduisant,
Est un
Soleil, chauld, clair et reluisant
C'est proprement le
Soleil de mon ame,



Ce beau
Soleil de sa tresclaire flamme,
Me fait tout voir un univers plaisant :
Mais de son feu cruellement cuisant,
Trop ardemment il me brûle et enflamme.



Car en son
Ciel il est monté si hault,

Que je me sens desja fondre au plus chauld
De l'enragée et ardant'
Canicule.



Et toutesfois à fin que je languisse,

De plus en plus sans faire aucun solstice,
Tousjours il monte et jamais ne recule.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Guillaume des Autelz
(1529 - 1581)
 
  Guillaume des Autelz - Portrait  
 
Portrait de Guillaume des Autelz