Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Gérard de Nerval

Le bal des morts - Ballade


Ballade / Poémes d'Gérard de Nerval





Le cheval disparaît en cendre
Avec de longs hennissements...
Du ciel en feu semblent descendre
Des hurlements! des hurlements!
Lénore entend des cris de plainte
Percer la terre sous ses pas...
Et son cœur, glacé par la crainte,
Flotte de la vie au trépas.



C'est le bal des morts qui commence,

La lune brille...
Les voici!

Ils se forment en ronde immense,

Puis ils dansent, chantant ceci :

«
Dans sa douleur la plus profonde,

Malheur à qui blasphémera!...

Ce corps vient de mourir au monde...

Dieu sait où l'âme s'en ira! »











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Gérard de Nerval
(1808 - 1855)
 
  Gérard de Nerval - Portrait  
 
Portrait de Gérard de Nerval


Biographie / chronologie

1808.

Œuvre

Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833!; Léo Burckhart, 1839), l'œuvre de Nerval est essentiellement romanesque et poétique.