Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Georges Emmanuel Clancier

Remords - Poéme


Poéme / Poémes d'Georges Emmanuel Clancier





Le monde, ville sans fin qui porte la nuit,
Et par ses rues je vais, à peine soulevé,
Supplié par quelque vieux remords de la terre.
Quelle foule vient, et me presse ?
Foule aveugle
Qui me cherche de ses mains et laisse la suivre
Une rumeur de bête haletante et soumise.



Le rêve de ce peuple tournoie sous mon cœur,
Le saisit enfin, le perce d'un sang absurde —
Mon sang !
J'éprouve la prison de ta saveur —
Outre ciel, mais divine, une lutte est béante,
C'est elle qui chasse autour de moi ces émigrés,
Je vois comme un visage leur torpeur géante
Se dresser plus attentive que leur destin.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Georges Emmanuel Clancier
(1914 - ?)
 
  Georges Emmanuel Clancier - Portrait  
 
Portrait de Georges Emmanuel Clancier


La vie et l'Œuvre de georges-emmanuel clancier

1914
Naissance à Limoges le 3 mai. Famille limousine de paysans, d'artisans et d'ouvriers porcelainiers. Le père, officier d'infanterie pendant la guerre, devient, la paix revenue, agent commercial.