Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Georges Emmanuel Clancier

Le jour - Poéme


Poéme / Poémes d'Georges Emmanuel Clancier





pour
Max-Pol
Fouchel



Pourtant le sel saura poindre des pleurs.

À vivre rien, à chanter moins encore,
Et le vent peut fouiller les corridors,
Travailler la haute boue de la mort
Sans que monte à lui, bras levés, un corps.



Pourtant le sel s'ouvrira : chaude fleur.



À vivre rien, pour l'alphabet de chair.
Que balbutieraient les feux de la terre
Lorsque le poids d'une femme est l'amer
Reproche de ne pas croire au désert ?



Pourtant le sel poussera de ses fleurs
L'avènement de soleil et de vent.
Pourtant, par ses lames d'un rouge élan,
Le sel ensevelira le désert.

Nul ne saura fuir ni rompre la fête

Simple, ne voudra dire nos défaites,

Ni de quel monstre parlaient nos péchés.



Le sel aura sanctifié de ses heures
Nos défrichements : cette veille à mort
Enivrant de poussière les meilleurs.
Le sel ensevelira le désert











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Georges Emmanuel Clancier
(1914 - ?)
 
  Georges Emmanuel Clancier - Portrait  
 
Portrait de Georges Emmanuel Clancier


La vie et l'Œuvre de georges-emmanuel clancier

1914
Naissance à Limoges le 3 mai. Famille limousine de paysans, d'artisans et d'ouvriers porcelainiers. Le père, officier d'infanterie pendant la guerre, devient, la paix revenue, agent commercial.