Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

François Villon

Ballade de l'appel - Ballade


Ballade / Poémes d'François Villon





Que vous semble de mon appel,
Garnier ?
Feis je sens ou folie ?
Toute beste garde sa pel ;
Qui la contraint, efforce ou lie,
S'elle peult, elle se deslie.
Quant donc par plaisir voluntaire
Chantée me fut ceste omelie,
Estoit il lors temps de moy taire ?



Se feusse des hoirs
Hue
Cappel,
Qui fut extrait de boucherie,
On ne m'eust, parmy ce drappel,
Fait boire en ceste escorcherie.
Vous entendez bien joncherie ?
Mais quant ceste paine arbitraire
On méjugea par tricherie,
Estoit il lors temps de moy taire ?



Cuidiez vous que soubz mon cappel
N'y eust tant de philosophie
Comme de dire : «J'en appel » ?
Si avoit, je vous certiffie.
Combien que point trop ne m'y fie.
Quant on me dist, présent notaire : «
Pendu serez ! » je vous affie,
Estoit il lors temps de moy taire ?



Prince, se j'eusse eu la pépie,

Pieça je f eusse ou est
Clotaire,

Aux champs debout comme une espie.

Estoit il lors temps de moy taire ?










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



François Villon
(1431 - 1463)
 
  François Villon - Portrait  
 
Portrait de François Villon