Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Edouard Glissant

Nuit - Poéme


Poéme / Poémes d'Edouard Glissant





Si c'était le cheval qui venait nous chercher,
Pour des galops dans l'eau de mer —
Ou pour livrer sa croupe magnifique de chair
A nos caresses et à nos dents.



Si c'était le taureau venu pour la bataille
Et s'acharnant du front.



Ou le troupeau des roches encore mouillées de mer,
N'en pouvant plus du minéral, de nos regards
A travers l'eau.



Les cadavres non plus ne me demandent rien
Que ma nuit —

La nuit de glu, de crime, de boucherie,
La nuit des pleurs et du remords.



Peut-être que la tourbe est montée des marais,
Pour venir lanciner, suinter dans le silence
Et nous suivre partout
Comme une mère incestueuse.



Murs sans trompettes — quels cris

Vous jetez dans la chambre,


Quel silence et quelle horreur.



Mais mourir,

Ce peut être une grande fatigue

Un soir,

Et un aveu.



Dessous la chair des femmes qu'il fait si bon toucher,
Il y a un squelette —

Un squelette égaré que la tiédeur étonne
Et que le sel appelle
En ses cavernes grises.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Edouard Glissant
(1928 - 2011)
 
  Edouard Glissant - Portrait  
 
Portrait de Edouard Glissant


Biographie / Œuvres

Mort le 3 février 2011 à l’âge de 82 ans, Edouard Glissant était bien plus qu’un grand écrivain, auteur notamment de La Lézarde (Prix Renaudot 1958), Le Sel noir, L’Intention politique, La Case du commandeur, Pays rêvé, pays réel, Tout-monde… Il était surtout l’inventeur et théoricien, à la pensée parfois assez complexe, d’au autre monde qu’il appelait le Tout-monde, nourri des écrits et des lutte