Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Edouard Glissant

Distiques - Poéme


Poéme / Poémes d'Edouard Glissant





Le soleil couchant,
Un plus long moment.

Il était violent
Comme la lumière.

Les dents de l'océan

Qu'il ne montrait qu'à nous.

*

L'eau épousait,
Mais pas assez.



Le mur se fatiguait
Du soleil et du lierre.



Mais c'était son secret,
L'œil du cheval.

*

Boire au hasard des prés
La rosée du canton.

L'océan c'est du poids
Plus lourd que du volume.

*

C'était difficile

De manger assis à côté du père.



Tout aussi simplement
Que la pomme au sommet.

Du linge empilé
Pour savoir mourir.

Pareil pour le chevreau qui va tertre en tertre
Et pour le son des cloches.

La salamandre et l'eau ont du loisir pour dire :
Avec nous, contre nous, car nous avons empire.

Quand l'été s'efforce

De ne pas mûrir au-dessous de lui.



C'est comme une orange,
C'est bon pour la main.

Promis que c'était par tous les printemps,
Plus près que du blé, du sucre et des mouches.

Pierre exposée aussi
Dans la bouche du vent.

Si tant de feu converge
Est une autre question.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Edouard Glissant
(1928 - 2011)
 
  Edouard Glissant - Portrait  
 
Portrait de Edouard Glissant


Biographie / Œuvres

Mort le 3 février 2011 à l’âge de 82 ans, Edouard Glissant était bien plus qu’un grand écrivain, auteur notamment de La Lézarde (Prix Renaudot 1958), Le Sel noir, L’Intention politique, La Case du commandeur, Pays rêvé, pays réel, Tout-monde… Il était surtout l’inventeur et théoricien, à la pensée parfois assez complexe, d’au autre monde qu’il appelait le Tout-monde, nourri des écrits et des lutte