Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Edouard Glissant

Brasier - Poéme


Poéme / Poémes d'Edouard Glissant





Reine, ton grand château
Brûle à longueur d'année.

Il brûle à l'horizon
D'un soir à l'autre soir.

Il brûle sous le vent
Et sous la pluie déserte.

Ton corps y resplendit
Et tes yeux sont ouverts.

Reine, ton arc-en-ciel
Te voit vivre de flammes.

Il n'a que vieilles terres
Et leurs troupeaux transis.

Reine, ton arc-en-ciel
Vient fondre dans ton feu.



Un merle quelque part parle de ton visage,

Posé lune brûlante au fond du bruit

Que fait le dur travail des insectes vieillots.

Et la brique, oubliée dans l'herbe pour durer,

Se réchauffe à ta peau tremblant sur les prairies,

Sur les ombelles consumées

Par leur frêle tendresse dans l'effroi

De ta beauté de mer sereine sur le monde.



Mais c'est bon pour les rocs
D'être seuls et fermés
Sur leur travail de nuit.

Et peut-être qu'ils savent
Vaincre tout seuls leur fièvre
Et résister tout seuls.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Edouard Glissant
(1928 - 2011)
 
  Edouard Glissant - Portrait  
 
Portrait de Edouard Glissant


Biographie / Œuvres

Mort le 3 février 2011 à l’âge de 82 ans, Edouard Glissant était bien plus qu’un grand écrivain, auteur notamment de La Lézarde (Prix Renaudot 1958), Le Sel noir, L’Intention politique, La Case du commandeur, Pays rêvé, pays réel, Tout-monde… Il était surtout l’inventeur et théoricien, à la pensée parfois assez complexe, d’au autre monde qu’il appelait le Tout-monde, nourri des écrits et des lutte