Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Edouard Glissant



Biographie / Œuvres de Edouard Glissant


Poésie / Poémes d'Edouard Glissant





Mort le 3 février 2011 à l’âge de 82 ans, Edouard Glissant était bien plus qu’un grand écrivain, auteur notamment de La Lézarde (Prix Renaudot 1958), Le Sel noir, L’Intention politique, La Case du commandeur, Pays rêvé, pays réel, Tout-monde… Il était surtout l’inventeur et théoricien, à la pensée parfois assez complexe, d’au autre monde qu’il appelait le Tout-monde, nourri des écrits et des luttes d’autres écrivains noirs l’ayant précédé : Frantz Fanon (dont il fut proche des thèses dans ses jeunes années martiniquaises au point d’y être interdit de séjour de 1959 à 1966 pour séparatisme par le pouvoir gaulliste), Léopold Sédar Senghor ou Aimé Césaire. Dépassant le concept de négritude de ce dernier (que James Brown traduira plus tard à sa façon : Say it loud, I’m black and I’m proud !), Glissant inventa celui de créolisation. C’est-à-dire celui d’un métissage autant culturel et linguistique qu’ethnique, estimant que le métissage produit de l’imprévisible.





Edouard Glissant qui vient de mourir à Paris à l’âge de 82 ans était un géant de la vie intellectuelle et littéraire contemporaine. Martiniquais de nationalité française, il appartenait à cette race d’intellectuels dont le rayonnement déborde largement les frontières d’un pays ou d’une communauté. Son œuvre, riche et protéiforme, est lue et étudiée dans le monde entier, du Brésil au Japon, en passant par l’Afrique, la Caraïbe, les Etats-Unis et l’Europe.



Essais:



Soleil de la conscience. (1956) (Poétique I) Nouvelle édition, Paris: Gallimard,

Le Discours antillais. (1981) Paris: Gallimard, 1997 (texte remanié de sa thèse de doctorat).

Poétique de la relation. (Poétique III) Paris: Gallimard, 1990.

Discours de Glendon Suivi d'une bibliographie des écrits d'Édouard Glissant établie par Alain Baudot. Toronto: Ed. du GREF, 1990.

Introduction à une poétique du divers. (1995) Paris: Gallimard, 1996.

Faulkner, Mississippi'. Paris: Stock, 1996; Paris: Gallimard (folio), 1998.

Traité du Tout-Monde. (Poétique IV) Paris: Gallimard, 1997.

La Cohée du Lamentin. (Poétique V) Paris: Gallimard, 2005.

Une nouvelle région du monde. (Esthétique I) Paris: Gallimard, 2006.

Mémoires des esclavages (avec un avant-propos de Dominique de Villepin). Paris: Gallimard, 2007.

Quand les murs tombent. L'identité nationale hors-la-loi ? (avec Patrick Chamoiseau). Paris: Galaade, 2007.

La Terre magnétique : les errances de Rapa Nui, l'île de Pâques (avec Sylvie Séma). Paris: Seuil, 2007.

Miquel Barceló, Collection Lambert, 2007 (ISBN 978-2913893122).

L'intraitable beauté du monde. Adresse à Barack Obama (avec Patrick Chamoiseau). Paris: Galaade, 2009.

Philosophie de la relation Paris: Gallimard, 2009.



Poésie:



La Terre inquiète. Lithographies de Wilfredo Lam. Paris: Éditions du Dragon, 1955.

Le Sel Noir. Paris: Seuil, 1960.



Les Indes, un champ d'îles, La Terre inquiète. Paris: Seuil, 1965.



« D'Un champ d'îles aux Indes, on peut dire qu'Edouard Glissant accomplit une parfaite synthèse entre la conscience révolutionnaire et l'exigence d'une poétique nouvelle. Que les rapports mutuels de respect et de reconnaissance entre les peuples soient niés, et les nommes resteront muets < comme un poème sans verger ; qu'ils s'instaurent, et la lumière avancera d'un pas terrible.

« Le Champ d'îles, ce sont les Antilles. Terre de contrastes : splendide et dédaignée, opulente et pauvre, fière et asservie... Tout un peuple ici se voit retranché de sa vérité profonde, comme si le vieux martyre de sa déportation l'avait étabh pour jamais dans l'impossible.

« Avec les Indes, soudain, le poète élève la voix la plus puissante qu'on ait entendue depuis Saint-John Perse. Ces six chants, qui nous rapportent l'histoire de Colomb, dont chacun érige un monument, marquent une immense métamorphose du langage et de la pensée.

« Au-delà des géographies, les Indes figurent la poésie elle-même dans son éternel conflit avec le monde. Les Indes sont de rêve. Elles vivent en nos profondeurs, dans ce royaume noir que le verbe, comme le soleil, doit éclairer. »



L'Intention poétique. (1969) (Poétique II) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.

Boises; histoire naturelle d'une aridité. Fort-de-France: Acoma, 1979.

Le Sel noir; Le Sang rivé; Boises. Paris: Gallimard, 1983.

Pays rêvé, pays réel. Paris: Seuil, 1985.

Fastes. Toronto: Ed. du GREF, 1991.

Poèmes complets. (Le Sang rivé; Un Champ d'îles; La Terre inquiète; Les Indes; Le Sel noir; Boises; Pays rêvé, pays réel; Fastes; Les Grands chaos). Paris: Gallimard, 1994.

Le Monde incréé: Conte de ce que fut la Tragédie d'Askia; Parabole d'un Moulin de Martinique; La Folie Célat., Paris: Gallimard, 2000.

La Terre le feu l’eau et les vents : une anthologie de la poésie du Tout-monde., Paris: Galaade, 2010.



Romans



La Lézarde (1958) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997; Port-au-Prince: Presses Nationales d'Haïti, 2007.

Le Quatrième Siècle. (1964) Paris: Gallimard, 1997.

Malemort. (1975). Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.

La Case du commandeur. (1981) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.

Mahogany. (1987) Nouvelle édition, Paris: Gallimard, 1997.

Tout-Monde. Paris: Gallimard, 1995.

Sartorius: le roman des Batoutos. Paris: Gallimard, 1999.

Ormerod. Paris: Gallimard, 2003.





Littérature



Aimé Césaire

Edouard Glissant

Ernest Pépin

Frantz Fanon

Gisèle Pineau

Maryse Condé

Patrick Chamoiseau

Raphaël Confiant

Simone Schwarz-Bart











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Edouard Glissant
(1928 - 2011)
 
  Edouard Glissant - Portrait  
 
Portrait de Edouard Glissant


Biographie / Œuvres

Mort le 3 février 2011 à l’âge de 82 ans, Edouard Glissant était bien plus qu’un grand écrivain, auteur notamment de La Lézarde (Prix Renaudot 1958), Le Sel noir, L’Intention politique, La Case du commandeur, Pays rêvé, pays réel, Tout-monde… Il était surtout l’inventeur et théoricien, à la pensée parfois assez complexe, d’au autre monde qu’il appelait le Tout-monde, nourri des écrits et des lutte