Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Claude Roy

L'ombre - Poéme


Poéme / Poémes d'Claude Roy





L'ombre essaie de ressembler à celui qu'elle accompagne, mais c'est toujours à refaire, toujours à recommencer. Métier d'ombre, métier d'ombre, c'est un vrai métier de chien, on s'échine, se déchire, se fatigue, se détruit. Métier d'ombre, route d'ombre, la vie est dure à gagner.



Si contente était mon ombre de marcher au bord de mer. Mais quand je plonge dans l'eau elle est perdue aussitôt, elle se débat et pleure comme un enfant égaré. Reviens, reviens sur le sable, me crie mon ombre fidèle, reviens vite à mes côtés, ne me laisse jamais seule.



Elle est plus faible que moi, elle se perd en chemin, elle s'accroche aux buissons perdant ses flocons de laine, et s'écorche les genoux, et se noie dans les ruisseaux grelottant le soir venu, redoutant les nuages gris. Métier d'ombre, chemin d'ombre, mon ombre est bien fatiguée.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Claude Roy
(1915 - ?)
 
  Claude Roy - Portrait  
 
Portrait de Claude Roy