Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Claude Roy

La fenêtre fermée - Poéme


Poéme / Poémes d'Claude Roy





La fenêtre fermée n'en réfléchit pas moins le monde qu'elle tient à l'écart d'elle-même les gens qui n'en finissent jamais de passer le ciel qui ne sait pas s'arrêter d'être ciel et la maison d'en face à l'ancre de ses pierres de son toit de ses murs de son poids de maison



La fenêtre fermée n'est pas très sûre d'elle ni d'être ce qu'elle est ni de voir ce qui passe La fenêtre fermée tournée vers son envers donne à la nuit dedans des nouvelles du jour et parle à la chaleur du froid qu'il fait dehors



La fenêtre fermée réfléchit lentement

et triste traversée taciturne tapie

rêve de retenir et de garder pour elle

(rien qu'un petit moment préservé de s'enfuir)

ce chat ou cet enfant qui marchent dans la rue

et traversent son eau sans y laisser de trace.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Claude Roy
(1915 - ?)
 
  Claude Roy - Portrait  
 
Portrait de Claude Roy