Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Christine de Pisan

Il y morra briefment, au mien cuidier - Ballade


Ballade / Poémes d'Christine de Pisan





Se de
Juno, la deesse poissant,

N'est
Adonnis bien briefment secouru,

Le fier dieu
Mars l'ira trop angoissant.

Es fors lians
Vulcans est encoru;

Venus l'ama jadis, bien y paru,

Mais ne lui peut adès en riens aidier;

Il y morra briefment, au mien cuidier.



Et durement lui est
Pallas nuisant,

Mais
Mercures est pour lui acouru,

Qui fait son fait trouble apparoir luisant,

Devant le dieu
Jupiter comparu

Est
Adonnis, contre lui apparu

C'est
Cerberus qui trop scet de plaidier;

Il y morra briefment, au mien cuidier.



Trestous les dieux lui sont mal advisant,

Fors
Mercures par qui
Argus moru,

Mais s'a
Juno aloit abellissant

Il ne seroit de nul a mort feru;

Mès s'Appollo le fiert a trop grand ru,

Sauldra le sang, tout lui fera vuidier;

Il y morra briefment, au mien cuidier.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Christine de Pisan
(1364 - 1431)
 
  Christine de Pisan - Portrait  
 
Portrait de Christine de Pisan