Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Christine de Pisan

Il veult trestout quanque je vueil - Ballade


Ballade / Poémes d'Christine de Pisan





Dieux! on se plaint trop durement

De ces marys, trop oy mesdire

D'eux, et qu'ilz sont communement

Jaloux, rechignez et pleins d'yre.

Mais ce ne puis je mie dire,

Car j'ay mary tout a mon vueil,

Bel et bon, et, sanz moy desdire,

Il veult trestout quanque je vueil.



Il ne veult fors esbatement

Et me tance quant je souspire,

Et bien lui plaist, s'il ne me ment,

Qu'ami aye pour moy deduire,

S'aultre que lui je vueil eslire;

De riens que je face il n'a dueil,

Tout lui plaist, sanz moy contredire,

Il veult trestout quanque je vueil.



Si doy bien vivre liement;

Car tel mary me doit souffire

Qui en tout mon gouvernement

Nulle riens ne treuve a redire,

Et quant vers mon ami me tire

Et je lui monstre bel accueil,

Mon mary s'en rit, le doulz sire,

Il veult trestout quanque je vueil.



Dieu le me sauve, s'il n'empire,

Ce mary: il n'a nul pareil,

Car chanter, dancier vueil' ou rire,

Il veult trestout quanque je vueil.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Christine de Pisan
(1364 - 1431)
 
  Christine de Pisan - Portrait  
 
Portrait de Christine de Pisan