Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Christine de Pisan

Et qui pourroit telle amour oublier? - Ballade


Ballade / Poémes d'Christine de Pisan





Se vraye amour est en un cuer fichée

Sanz varier et sanz nulle faintise,

Certes c'est fort que de legier dechée;

Ainçois adès de plus en plus l'atise

Ardent desir et l'amour qui s'est mise

Dedens le cuer, qui si le fait lier

Qu'il n'en pourroit partir en nulle guise,

Et qui pourroit telle amour oublier?



Pour moy le sçay, qui suis toute sechée

Par trop amer; car, sans recreandise,

Ay si m'amour fermement atachée

A cil amer, ou je l'ay toute assise,

Qu'en ce monde nul autre avoir ne prise,

Ne je ne fais fors melencolier.

Quant loings en suis, riens n'est qui me souffise,

Et qui pourroit telle amour oublier?



Si ne pourroit jamais estre arrachée

Si faitte amour, car, pour droit que g'i vise,

Je n'ay pouoir qu'en moy de riens dechée,

Et si suis je d'autres assez requise;

Mais riens n'y vault: un seul m'a tout acquise;

Tant pourchaça, par soy humilier,

Que je me mis du tout a sa franchise,

Et qui pourroit telle amour oublier?










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Christine de Pisan
(1364 - 1431)
 
  Christine de Pisan - Portrait  
 
Portrait de Christine de Pisan