Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Christine de Pisan

Cil qui m'a mis en pensée novelle - Rondeaux


Rondeaux / Poémes d'Christine de Pisan





Cil qui m'a mis en pensée novelle

Et qui requiert que je le vueille amer

Me plaist sur tous, non obstant qu'afermer

Ne lui vueille m'amour, ainçois lui celle.



Et si est il plus doulz qu'une pucelle,

Jeune, plaisant, bel, courtois, sanz amer

Cil qui m'a mis en pensée novelle.



Mais de paour qu'estre en peust nouvelle

Je n'ose en lui du tout m'amour fermer,

Le retenir, ne mon ami clamer,

Si est il bien digne d'avoir plus belle

Cil qui m'a mis en pensée novelle.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Christine de Pisan
(1364 - 1431)
 
  Christine de Pisan - Portrait  
 
Portrait de Christine de Pisan