Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Charles Perrault

Peau d'âne - Poéme


Poéme / Poémes d'Charles Perrault





On crut enfin que c'était fait,
Car il ne restait en effet

Que la pauvre
Peau d'Âne au fond de la cuisine ;
Mais comment croire, disait-on,



Qu'à régner le
Ciel la destine !

Le prince dit : «
Et pourquoi non ?

Qu'on la fasse venir. »
Chacun se prit à rire,

Criant tout haut : «
Que veut-on dire,

De faire entrer ici cette sale guenon ! »

Mais lorsqu'elle tira de dessous sa peau noire

Une petite main qui semblait de l'ivoire,

Qu'un peu de pourpre a coloré,

Et que de la bague fatale,

D'une justesse sans égale,

Son petit doigt fut entouré,

La
Cour fut dans une surprise

Qui ne peut pas être comprise.









Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Charles Perrault
(1628 - 1703)
 
  Charles Perrault - Portrait  
 
Portrait de Charles Perrault


Bibliographie