Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Charles Cros

Paroles perdues - Poésie


Poésie / Poémes d'Charles Cros





A
Stéphane
Mallarmé



Après le bain, la chambrière
Vous coiffe.
Le peignoir ruche
Tombe un peu.
Vous écoutez, fière,
Les madrigaux de la psyché.



Mais la psyché pourtant,
Madame,
Vous dit : «
Ce corps vainement beau,
Caduc abri d'un semblant d'âme
Ne peut éviter le tombeau.



Alors cette masse charnelle
Quittera les os, et les vers
Fourmillant en chaque prunelle
Y mettront de vagues éclairs.



Plus de blanc, mais la terre brune
Sur la face osseuse.
Le soir,
Plus de lustres flambants :
La lune. »
C'est ce que dit votre miroir.



Vous écoutez sa prophétie
D'un air bestialement fier.
Car la femme ne se soucie
Pas plus de demain que d'hier.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Charles Cros
(1842 - 1888)
 
  Charles Cros - Portrait  
 
Portrait de Charles Cros


Biographie

Né à Frabrezan, dans l'Aude, en 1842, Charles Cros reçoit une éducation soignée de la part de son père, lui-même issu d'une famille de professeurs. Dès son adolescence, il étudie le sanscrit, l'hébreu, mais aussi la musique et les mathématiques. Cros eut d'ailleurs une très riche carrière d'inventeur : avant même Edison, il imagina le principe du phonographe et il fut le premier à créer des épreuv