Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

César Moro

On ne signe plus son nom - Poéme


Poéme / Poémes d'César Moro





Bar le
Duc la mort pavoisée

À visage de pâte de lentilles

La mort envisagée

À visage empâté d'envie

À brodequins de fer

Eternel enfer le faux remords

Au fond de l'être

L'amorce folle en livrée

Livrée aux cahots chamarrée

En or d'osselets d'amiante

Ma tête à perdre

Ma voix à perdre

Mais cette ombre totale

Appât de fureur

Gueule d'argent plus froide

Que l'avènement de la naissance

Ma langue aux chats

M'allonge la chasse

Fureteuse à coups heurtés

Des corps hantés vidés

Couronnés d'amertume

Quel rire anéanti

Vite les feux sordides

Les doigts la main de feu

Défaits les nœuds l'ivresse

Rêve de rêver assise

Debout à jeun

La jeune mort la frêle

Catapulte brisant le charme

Emperlé la charrue glaciale

Au vent torride

Le froid s'installe

Grandeur au cœur

Les yeux retournés

Farine du marbre tumulaire











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



César Moro
(1903 - 1956)
 
  César Moro - Portrait  
 
Portrait de César Moro


Biographie

Il naît à Lima le 19-VI1I-1903. Fils d'un médecin d'origine provinciale, le docteur Quispes Asin, qui meurt quand il n'a pas encore cinq ans. Pour subvenir à l'éducation de ses trois frères et lui, sa mère prend quelques pensionnaires, dont une vieille fille au pittoresque saugrenu, Maria Carreno, qui toute sa vie fournira à la mythologie du poète. Autres éléments de son enfance qu'il retenait : l

Bibliographie / Œuvres

l'œuvre de César Moro