Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Béroalde de Verville

Sonnet xx - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Béroalde de Verville





Perdes, froissés, tués cette ame vagabonde,
Qui deslaissant ce jour cherche vostre manoir,
O puissance d'embas si vous avés pouvoir,
Sur les captifs d'amour qui dédaignent ce monde !



Vous espris qui tousjours allés faisant la ronde
A l'entour de nos cœurs, taschans nous décevoir,
Employés les secrets de tout vostre sçavoir,
Pour mettre en mon esprit une peine seconde.



Fuyés espris fuyés, vostre mort, vostre horreur,
Ployé sous les efforts de l'aveugle fureur
Qu'excite dans le sang une rage amoureuse.



Tout vostre vain pouvoir n'a pouvoir sur l'amour,
Je veux donq' encor voir les douceurs de ce jour,
Flattant en mon malheur ma vie malheureuse.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Béroalde de Verville
(1556 - 1626)
Portrait de Béroalde de Verville