Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Béroalde de Verville

Le diamant - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Béroalde de Verville





Tout au moyen du feu prend au monde naissance,
S'entretient par le feu en luy estant sujet,
Par son dernier effort après estre défait,
Prend pour luy résister sa solide substance.



Tout ainsi que du feu la dernière puissance

Changeant un corps grossier le fait un corps parfait,
Amour d'un feu divin en me bruslant me fait,
Pour durer sans changer une nouvelle essence.



Son feu caché dans moy de misérable amant
Recuit de fermeté me change en
Diamant,
Pour servir bien heureux la beauté que j'honore.



Tel plustost je mouray et constant periray,
Avant que de changer, car tant que je seray
J'aimeray saintement la perle que j'adore.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Béroalde de Verville
(1556 - 1626)
Portrait de Béroalde de Verville