Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Antoine Favre

Qu'est-ce qui maintient plus vostre circonférence - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Antoine Favre





Qu'est-ce qui maintient plus vostre circonférence,

O cieux respondez-moy, qu'est-ce qui vous maintient ?
Si ce bras tout puissant, qui vos sphères retient,
Cloué par les bourreaux n'a plus point de puissance ?



Pieds qui pristes jadis de la terre naissance,

Pour porter jusqu'à nous ce grand
Verbe, qui vient
Du ciel plus eslevé, qu'est-ce qui vous soustient
Si la divinité soustrait son assistance ?



Et vous doigts, qui pour moy creastes de néant
Tout ce, que l'univers peut avoir d'apparent,
Souffrez vous ces bourreaux sans les broyer en poudre ?



Mais si vous endurez tant d'outrages des
Juifs,

Quand fustes vous jamais plus forts, et moins oisifs,
Que quand vous foudroiez de
Dieu mesme le foudre.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Antoine Favre
(1557 - 1624)
 
  Antoine Favre - Portrait  
 
Portrait de Antoine Favre