Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

André Velter

Kumbhalgarh - Poéme


Poéme / Poémes d'André Velter





Des remparts pour du vide, un palais pour du vent.
Dans
Kumbhalgarh désert il reste trois familles
Qui servent quelques dieux quand le soleil vacille
Et que les chiens commencent à se montrer les dents.



Il y eut des damnés qui domptèrent les rochers
Après que dans un songe un roi ou son stratège
Eut vu les monts enclos et le piteux manège
Des ennemis vaincus d'avoir longtemps cherché



Le passage secret, le souterrain perfide,

Le puits à pervertir, les douves de décombres

Où planquer les grappins d'une attaque rapide.



Le songe était pourri, mais les pierres solides.

On se dit qu'elles ont bu des reflets de sang sombre

Et que l'ombre du temps couvre l'histoire des ombres.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



André Velter
(1945 - ?)
 
  André Velter - Portrait  
 
Portrait de André Velter


Bibliographie

André Velter est un grand poète français. Directeur de la collection Poésie/Gallimard, ses chroniques littéraires dans Le Monde s'attachent surtout à l'Orient. Toute son œuvre poétique est vouée au souffle, à la révolte, à l'amour sauvage, à la jubilation physique et mentale. Résolument attaché à la voix haute , il tente d'inventer une oralité nouvelle, créant régulièrement avec comédiens et musi