Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

André Velter

Douces heures de delhi - Poéme


Poéme / Poémes d'André Velter





Sur la terrasse de
Momin dans le crépuscule
On laisse aller le temps sur des sons de synthé.
On n'attend ni le soir ni la nuit, juste un thé
Pour rester à l'abri d'une ombre qui bascule.



L'Histoire qui nous visice au hasard nous distrait À peine de calmes distractions plus suaves
Qu'un soupir de
Narcisse, qu'un parfum de goyave,
Et tout semble à sa place dans un monde défait.



Ça s'affaire au-delà de la ligne des arbres,
Chacun veut s'enrichir pour monter au bûcher
Ou graver son avoir sur des livres de marbre.



Mais cette ronde insane ne trouble ni n'alarme

Celui qui donne aux fleurs un amour de sourcier

Et vit son vague à l'âme comme une guerre sans arme.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



André Velter
(1945 - ?)
 
  André Velter - Portrait  
 
Portrait de André Velter


Bibliographie

André Velter est un grand poète français. Directeur de la collection Poésie/Gallimard, ses chroniques littéraires dans Le Monde s'attachent surtout à l'Orient. Toute son œuvre poétique est vouée au souffle, à la révolte, à l'amour sauvage, à la jubilation physique et mentale. Résolument attaché à la voix haute , il tente d'inventer une oralité nouvelle, créant régulièrement avec comédiens et musi