Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

André Malraux

Biographie, œuvres de André Malraux


Poésie / Poémes d'André Malraux





Naissance: 3 novembre 1901 à Paris
Décès: 23 novembre 1976 à Créteil (Val-de-Marne)

André Malraux, pour l'état civil Georges André Malraux, est un écrivain, homme d'action, homme politique et intellectuel français.

Écrivain français né à Paris en 1901, mort à Créteil en 1976. C'est de son contact avec la Chine (1925), où il rencontre des révolutionnaires communistes, que naissent ses premiers ouvrages (La Voie royale, 1930). Marqué par la pensée d'extrême gauche, il écrit aussi Les Conquérants (1928) et La Condition humaine (1933) où ses personnages, jetés désespérément au milieu de luttes sans merci, s'affirment dans l'action et dans une fraternité virile. Avec Le Temps du mépris (1936) et L'Espoir (1937) il s'attaque aux principes totalitaires nazis et au système franquiste.



Essentiellement autodidacte et tenté par l'aventure, André Malraux gagne l'Indochine où il participe à un journal anticolonialiste et est emprisonné en 1923-1924 pour trafic d'antiquités khmères. Revenu en France il transpose cette aventure dans son roman La Voie royale publié en 1930 et atteint la célébrité avec la parution en 1933 de La Condition humaine, un roman d'aventure et d'engagement qui s'inspire des soubresauts de la Chine et obtient le Prix Goncourt.

Militant antifasciste, André Malraux combat en 1936-1937 aux côtés des Républicains espagnols. Son engagement le conduit à écrire son roman L'Espoir, publié en décembre 1937, et à en tourner une adaptation filmée Espoir, sierra de Teruel en 1938. Il rejoint la Résistance en mars 1944 et participe aux combats lors de la Libération de la France. Après la guerre, il s’attache à la personne du général de Gaulle, joue un rôle politique au RPF, et devient après le retour au pouvoir du général de Gaulle, ministre de la Culture de 1959 à 1969.

Pendant la guerre d'Espagne, il combat aux côtés des républicains et, durant le second conflit mondial, se joint à la Résistance. On lui doit, entre autres ouvrages, Les Noyers de l'Altenburg (1943), Le Musée imaginaire(1947), La Création artistique (1948), Les Voies du silence (1952)... Ministre des Affaires culturelles sous de Gaulle, il quitte ce poste en 1969 et publie, après la disparition du Général, Les Chênes qu'on abat (1971). Ses cendres ont été transférées au Panthéon.

Liste des œuvres

1920 - Des origines de la pensée cubiste article dans La Connaissance, puis dans Action et des articles sur : Lautréamont et André Salmon.
1921 - Lunes en papier, Édition de la galerie Simon (Kahnweiler) Paris, gravures sur bois de Fernand Léger. Ainsi que des textes brefs : Les Hérissons apprivoisés - Journal d'un pompier du jeu de massacre.
1922 - Des lapins pneumatiques dans un jardin français texte farfelu. Ecrit dans Dés des articles sur : Gide, Gobineau, Max Jacob, et préface le catalogue de l'exposition Galanis
1924 - Ecrit pour une idole à trompe textes farfelus donnés en revues et repris dans les Œuvres Complètes, vol.1, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.
1925 - L'Indochine, journal qu'il réalise avec Paul Monin, 29 éditoriaux; puis après interruption devient : L'Indochine enchaînée, 25 éditoriaux, dernière parution le 24 février.
1925 - L'Expédition d'Ispahan, en août sous le pseudonyme de Maurice Saint-Rose
1926 - La Tentation de l'Occident, chez Grasset
1927 - Écrit pour un ours en peluche (in 900) - Le voyage aux îles Fortunées (Commerce) - D'une jeunesse européenne dans le livre collectif intitulé : Ecrits, chez Gallimard.
1928 - Les Conquérants, chez Grasset.
1928 - Royaume-Farfelu, chez Gallimard.
1930 - La Voie royale, Prix Interallié, chez Grasset, qu'il présente comme le 1er volume des : Puissances du désert
1932 - préface : L'Amant de lady Chatterley de D. H. Lawrence
1933 - La Condition humaine, Prix Goncourt. Préface le : Sanctuaire (roman) de William Faulkner
1935 - Le Temps du mépris, chez Gallimard.
1937 - L'Espoir et, dans la revue : Verve son premier texte sur : La Psychologie de l'art
1938 - Espoir, sierra de Teruel, (mise en scène du film) qui sortira en 1945 en France sous le titre de l'Espoir.
1939 - Laclos, étude publiée dans : Tableau de la littérature française.
1941 - Le Règne du Malin, texte inachevé publication posthume.
1943 - 1948 - La Lutte avec l'ange, dont la Gestapo va brûler le manuscrit, ensuite retitré Les Noyers de l'Altenburg, 1re partie, 1943 aux Éditions du Haut-Pays à Lausanne, Suisse - 1948 France
1946 - Le Démon de l'Absolu, dont un extrait qu'il publie sous le titre de : N'était-ce donc que cela ?.
1946 - Esquisse d'une psychologie du cinéma
1947 - Les Dessins de Goya au musée du Prado et Le Musée imaginaire, premier tome de : La Psychologie de l'art, ouvrage dédié à Madeleine Malraux.
1947 - Romans parution du premier volume de ses Romans dans la bibliothèque de la Pléiade.
1948 - Le Rassemblement, hebdomadaire qu'il crée
1948 - La Création artistique. Ecrit des articles dans : Le Rassemblement. Parution de The Case for de Gaulle, qui donne un dialogue entre James Burnham et Malraux
1949 - Liberté de l'esprit, revue du RPF qu'il crée et à laquelle il collabore, la direction est confiée à Claude Mauriac.
1949 - La Monnaie de l'absolu, 3e volume de la Psychologie de l'art
1950 - 1978 - Saturne et de nombreux articles dans : Carrefour, Le Rassemblement, La Liberté de l'esprit, le destin, l'Art et Goya.
1951 - Les Voix du silence, et nouvelle version de La Psychologie de l'art
1952 - La Statuaire premier tome du Musée imaginaire de la sculpture mondiale, chez Gallimard. Préface de nombreux ouvrages dont: Qu'une larme dans l'Océan de Manès Sperber
1953 - lettres préface à Chimères ou Réalités
1954 - Des bas-reliefs aux grottes sacrées et Le Monde chrétien chez Gallimard.
1957 - La Métamorphose des dieux, 1957, deviendra le premier volume (Le Surnaturel) de la trilogie qui reprend ce titre (voir plus bas).
1964 - Entre ici..., lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon (repris dans Oraisons funèbres).
1967 - Antimémoires, 1967 (Première partie du Miroir des Limbes)
1971 - Les Chênes qu'on abat..., 1971 (repris dans La Corde et les souris)
1971 - 1976 -Oraisons funèbres, 1971 (8 oraisons reprises dans La Corde et les souris, 1976)- Préface le livre du Souvenir à Charles de Gaulle
1974 - La Tête d'obsidienne, (repris dans La Corde et les souris)
1974 - Lazare, (repris dans La Corde et les souris)
1974 - Le Surnaturel, (paru en 1957) sous le titre:La Métamorphose des Dieux
1975 - Hôtes de passage,(repris dans La Corde et les souris)
1975 - L'Irréel, Ma Métamorphose des Dieux.II,
1976 - La Corde et les Souris, 1976 (seconde partie du Miroir des Limbes)
1976 - Le Miroir des limbes, 1976 (I. Antimémoires + II. La Corde et les souris + Oraisons funèbres) En octobre dans la Pléiade.
1976 - L'Intemporel, La Métamorphose des Dieux. III, 1976
1977 - L'Homme précaire et la Littérature, Gallimard, 1977 (posthume)
1998 - Entretiens avec Tadao Takemoto, Au Signe de la Licorne,1998 (partie d'un ouvrage paru au Japon)
2006 - Carnet du Front populaire (1935-1936), François de Saint-Cheron (éd.), Gallimard, 2006 (posthume)
2007 - Carnet d'URSS (1934), François de Saint-Cheron (éd.), Gallimard, 2007 (posthume)








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



André Malraux
(1901 - 1976)
 
  André Malraux - Portrait  
 
Portrait de André Malraux