Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Amina Saïd




Naissance: 1953 à Tunis
Décès: ...

Amina Saïd, est une écrivaine tunisienne d'expression française.

Née d'un père tunisien et d'une mère française, elle réside à Paris depuis 1978, mais retourne régulièrement se ressourcer dans son pays natal où vit toute sa famille.

Elle suit des études de langues et de littérature anglophone à la Sorbonne. Journaliste, elle est également traductrice ; elle a notamment traduit en français l'écrivain philippin d'expression anglaise Francisco Sionil José.



Pourquoi choisir le français comme langue d’écriture quand on possède quatre langues[2], que l’on est poète, et que la poésie réside dans la nuance et la musicalité des mots, la subtilité des images et la parfaite maîtrise de la langue? Comment faire chanter le français quand on a la chance d’avoir aussi pour langue l’une des plus chantantes et des plus riches, l’arabe, dans laquelle un objet trouve parfois des dizaines d’expressions pour se révéler sous toutes ses facettes?

Amina Saïd vit en France depuis de nombreuses années. [ Lire la biographie de Amina Saïd]


Tous les poèmes de Amina Saïd (poésie)




Poémes

J'écris
D'une insouciance de la lumière
L'étoile de notre destin
Je suis porte
Dans l'arène du jour
Lève l'aube
Les mots créent
Une voix parie
En marge du temps
Sauvage un arbre
L'ombre
Angoisse
Huit cercles blancs
L'arbre du inonde
L'ange masque
Chœur vivant
Soleil
Je cherche ce qui est perdu
Fugue au verso de la nuit
Gardienne du sommeil
Alphabet des arbres
Je suis feu
Nos corps opaques
Le poème du monde
Oracle de l'ombre
Comme si le monde attendait
Promesse de vibrante lumière
Le ciel est dans le secret du jour
Je me glisse entre feu et pierre
Gardiens des signes de l'aube
Dans une syllabe
Il fait nuit soudain
L'exil est dans la distance
Ainsi au sortir de la nuit
Ciel et mer se sont unis
Nous apercevons le port
Du soleil et de la pierre
Porte marine midi païen
Castello di arechi
Trois continents dérivent
Tout à son lent travail
La rude écorce des paumes
Toujours entre deux départs
Nous avons trop longtemps rêvé
La mort est un pays
Les mots
Un fleuve sans pont
Vivants nous sommes
La mort n'est pas notre compagne
Sous une lumière surprenante
œuvre du monde
L'universelle nuit
L'heure est mensonge blanc
Nuit toujours extrême
La nuit se dédouble
Les rêves sont autant d'escales
L'aube n'est autre
Toujours nous avons revêtu
Je fus un autre
Prendre une poignée de mots
Soleil du sang
La terre
Sous l'aile de l'encens
En un lieu
Nous sommes ces rêveurs
Qu'il n'y ait feu qui consume
Extrême abîme
Quitte ta demeure va
L'errante est dans l'attente
Là-bas la rose du temps
Elle tient tête au temps
Nous avons rêvé
Je n'ai pas d'image définitive
Tantôt en chemin de feu
Poème après poème
Nous sommes cendre et flamme


Articles littéraires au sujet de Amina Saïd


     

    Poètes contemporains Amina Saïd (1953 - ?)



    1000 A.D. 1911 1921 1932 1951 2017 A.D.

    André Hardellet
    (1911 - 1974)
    Claude Vigée
    (1921 - ?)
    Claude Mourthé
    (1932 - ?)
    Daniel Lacotte
    (1951 - ?)
     

     

    Contact - Membres - Conditions d'utilisation

    © WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



    Amina Saïd
    (1953 - ?)
     
      Amina Saïd - Portrait  
     
    Portrait de Amina Saïd