Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Amina Saïd

Biographie, œuvres de Amina Saïd


Poésie / Poémes d'Amina Saïd





Naissance: 1953 à Tunis
Décès: ...

Amina Saïd, est une écrivaine tunisienne d'expression française.

Née d'un père tunisien et d'une mère française, elle réside à Paris depuis 1978, mais retourne régulièrement se ressourcer dans son pays natal où vit toute sa famille.

Elle suit des études de langues et de littérature anglophone à la Sorbonne. Journaliste, elle est également traductrice ; elle a notamment traduit en français l'écrivain philippin d'expression anglaise Francisco Sionil José.



Pourquoi choisir le français comme langue d’écriture quand on possède quatre langues[2], que l’on est poète, et que la poésie réside dans la nuance et la musicalité des mots, la subtilité des images et la parfaite maîtrise de la langue? Comment faire chanter le français quand on a la chance d’avoir aussi pour langue l’une des plus chantantes et des plus riches, l’arabe, dans laquelle un objet trouve parfois des dizaines d’expressions pour se révéler sous toutes ses facettes?

Amina Saïd vit en France depuis de nombreuses années. Elle y a fait des études de langue et de littérature anglophone à la Sorbonne, ce qui épaissit encore le mystère du choix de sa langue poétique, mystère que vient élucider le fait que le français ait été la langue de sa mère, la langue affective. Il a fort à parier que si le couple avait réuni une mère arabe et un père français, Amina Saïd aurait écrit en français. Si on la sent écartelée entre le monde arabe et le monde français, entre l’Orient et l’Occident, sa connaissance de l’anglais ne semble jouer aucun rôle dans son écriture poétique, alors qu’elle est la traductrice attitrée de l’écrivain philippin Francisco Sionil José, auteur de romans historiques. Saïd est résolument méditerranéenne. La mer n’est jamais loin, l’horizon toujours repoussé, le soleil présent tout autant dans l’ombre des choses qu’il foudroie que comme astre brillant de tous ses feux. La tension se fait jour entre la patrie de la mère et la terre paternelle. Sa poésie lui a valu les prix Jean Malrieu, en 1989, pour Feu d’oiseaux, publié dans Revue Sud (no 84), Charles-Vildrac (Société des gens de lettres), en 1994, pour L’Une et l’autre nuit, publié aux éditions Le Dé bleu, en 1993 et le prix international de poésie Antonio Vicarro, qu'elle a reçu lors du Marché de la poésie de Paris, en juin 2004, pour son recueil La Douleur des seuils.

L’écriture de Saïd est une longue méditation qui se poursuit d’un recueil à l’autre, sur la vie matérielle et spirituelle. Sables funambules, son troisième recueil, ouvre sur « car » , en minuscules, conviant d’emblée le lecteur à revenir sur les traces des recueils précédents : Paysages, nuit friable, 1980 et Métamorphose de l’île et de la vague, 1985. Le titre du troisième recueil porte en sous-titres, entre parenthèses (Demeure, traces et méditation). Inès Moatamri parle d’ « extension rhizomatique » des lieux au « cœur de la poétique de la Relation de la poète. » Le même recueil se termine par un vers isolé, en italiques, sans lien logique avec le texte qui le précède sur la même page : « qu’une lumière se donne ». L’indéfini et non le défini, non pas que la lumière, mais qu’une lumière. Cet indéfini joue avec le défini tout comme le pronom personnel je et le possessif laissent de temps à autres entrer un nous, dont on ne saurait dire, de prime abord, s’il s’agit d’un nous qui englobe deux personnes ou du nous de la grande collectivité humaine

Elle a publié une douzaine de recueils de poésie. Auteur de deux livres de contes de Tunisie. A traduit de l'anglais un choix de nouvelles ainsi que six romans. Collabore à différentes publications. Participe à des festivals et des rencontres à travers le monde. Membre de jurys de poésie. Prix International de poésie Antonio Viccaro, 2004.

Bibliographie
Paysage, nuit friable, Barbare, 1980
Métamorphose de l'île et de la vague, Arcantère, 1985
Sables funambules, Arcantère/Écrits des Forges, 1988
Feu d'oiseaux, Sud, 1992 (Prix Jean-Malrieu)
Nul autre lieu, Écrits des Forges, 1992
L'une et l'autre Nuit, le Dé bleu, 1993, Prix Chalres-Vildrac, 1994
Marcher sur la terre, La Différence, 1994
Gisements de lumière, La Différence, 1998
De décembre à la mer, La Différence2001 ;
La Douleur des seuils, La Différence, 2002
Au présent du monde, La Différence, 2006








Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Amina Saïd
(1953 - ?)
 
  Amina Saïd - Portrait  
 
Portrait de Amina Saïd