Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Adrien de Gadou

On entend, en hiver, les vents, et les tempêtes - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Adrien de Gadou





On entend, en hiver, les vents, et les tempêtes :


On entend, au printemps, des oisillons les chants :


Celui des moissonneurs, en
Juillet, par les champs :


Le tonnelier nous rompt, en automne, les têtes :




En guerre on oit parler d’assauts, et de conquêtes,


On oit les tabourins, et les fifres marchants,


On oit crier le peuple, et plaindre les marchands :


En paix on oit les sons, les aubades, et fêtes :



Ès villes on entend l’ouvrier, en sa boutique.


Au temple, prier
Dieu : au palais la pratique :

À la chasse, les chiens, clabaudis, et abois :




En cour parler du
Roi, s’enquérir des nouvelles :


En amours les discours qu’on fait aux damoiselles :


Et moi ? j’entends, d’ici, renverser monde, et lois.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Adrien de Gadou
(1550 - 1600)
Portrait de Adrien de Gadou