Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Achille Chavêe

Quatrains pour hélène - Poéme


Poéme / Poémes d'Achille Chavêe





à
Hélène
Locoge



Mon cœur était terre d'Arizona

et il y eut en lui d'immenses chevauchées

et des points d'eau précieux

où la liberté venait boire au crépuscule



Notre destin de transparence

la fin méprisant les moyens

l'âme jouant le quitte ou double

l'éternité qui nous adoube



Je fréquente le
Christ dans la lumière blanche

il est si mal noté par les mauvais apôtres

par ses amis ses ennemis par tous les autres

que je n'ose sortir avec lui le dimanche



A bon chagrin bon éléphant

à bon entendeur une larme

de quoi vêtir ce diamant

qui frissonnait dans mon alarme



N'exigez pas de l'analyse ni le pourquoi

ni le comment

quand j'ouvrirai cette valise s'envoleront

seize éléphants













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Achille Chavêe
(1906 - 1969)
 
  Achille Chavêe - Portrait  
 
Portrait de Achille Chavêe