Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Achille Chavêe

Les traces de l'intelligible - Poéme


Poéme / Poémes d'Achille Chavêe





Il faut éteindre la lumière pour ne pas injurier l'aurore

Il faut une attention princière pour saluer comme un devin la nuit de sang qui se retire

Il faut une grande misère pour ne plus mesurer le temps

Il convient de demeurer seul pour discerner dans le néant les traces de l'intelligible



Ayant survécu au cancer de très hautes mésalliances

dans les globules du silence se repose mon ombre

mon sang mon sang précieux mon sang spirituel

ayant limé ses dents

sur l'ébène des dissidences











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Achille Chavêe
(1906 - 1969)
 
  Achille Chavêe - Portrait  
 
Portrait de Achille Chavêe