Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Achille Chavêe

Blason d'amour - Poéme


Poéme / Poémes d'Achille Chavêe





Ne ferme pas

la porte de cristal

laisse entrer les voyelles de neige

puisque tout est propre à l'horizon

de tes yeux de source pure

de tes yeux de double vue

qui sont un tendre couple de castors



L'ombre est au cran d'arrêt

couteau plongé

dans la racine mère des élégances cardiaques

l'ombre du premier mimétisme

de l'infusion des rêves

de la source enchantée

l'ombre qui est une syllabe de sang



En confiance

en confidences

en étoffe d'été de santé de péché

en robe de tentation

à peine femme et déjà femme

consentante

délivrée

ma grande sœur abandonnée



Trente ans et davantage

et le sang

était une forme de la mémoire

et nous avons gardé notre mémoire

malgré le sang que nous avons perdu

Mais rien ne s'affirmant plus vrai

qu'un baiser bleu donné dans l'ombre

au sachet des questions funestes

répond ton île

dans le noir océan des contingences










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Achille Chavêe
(1906 - 1969)
 
  Achille Chavêe - Portrait  
 
Portrait de Achille Chavêe