Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Abdellatif Laâbi

L'adieu au père - Poéme


Poéme / Poémes d'Abdellatif Laâbi





Le cheval hennit

au fond de la vieille ruelle

Son cri monte par les escaliers

pousse la porte de la terrasse

et fuse dans le ciel moutonneux

Les voix décalées des muezzins lui répondent

Les premiers beignets chauds embaument

et l'aube retient son souffle

Je suis là, ô mon alezan

malgré la distance

et le poids des ans

Je n'ai pas oublié de puiser l'eau pour toi

et de remplir ta mangeoire

Je t'écoute

Mon père referme la porte de la maison

Ses pas résonnent dans la vieille ruelle

et peu à peu s'éloignent











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Abdellatif Laâbi
(1942 - ?)
 
  Abdellatif Laâbi - Portrait  
 
Portrait de Abdellatif Laâbi